Ces réacs, cachés dans l’ombre de jeuxvideo.com – lesoir.be

J’étais interviewé par Le Soir pour évoquer la faune particulière qui sévit sur le forum Jeuxvidéo.com.
Article visible ici avec abonnement. Ces réacs, cachés dans l’ombre de jeuxvideo.com

Extrait : « En vérité, ces attaques sont récurrentes depuis 2014. On peut comparer cette faune présente sur le forum du site à l’Alt-Right américaine. On y retrouve des références à l’extrême droite traditionnelle mais le discours évolue et suit grosso modo le changement de rhétorique qu’a effectué le FN ces dernières années », estime Tristan Mendès France, enseignant à école de journalisme du Celsa (Paris Sorbonne) et spécialiste des nouveaux usages numériques.

Pour l’expert, les parallèles sont nombreux avec les mouvements suprémacistes blancs américains. « La plupart de ces militants ont un profil de jeunes hommes et de post-adolescents (bien que la section du forum s’adresse aux 18-25 ans, difficile d’être certain de leur âge) pour qui la sexualité est une question sensible. Dans ce panorama, ce qui occupe énormément de place, ce sont les propos sexistes. Pour l’essentiel, des discours antiféministes, anti-LGBTQ. On peut dire que ces activistes sont des héritiers de la manosphère, qui prône l’idéal du mâle alpha tout en dénigrant les femmes et les féministes. » Une mouvance qui a notamment beaucoup gravité autour de personnalités d’extrême droite comme Alain Soral. La plupart de polémistes de droite comme Eric Zemmour ou Henry de Lesquen sont d’ailleurs érigés au rang de superstars de la culture pop.

Fantasmes et théorie du complot
Plus largement, ils utilisent toutes les références du web contemporain : usage massif des mèmes (ces blagues et ces images humoristiques reproductibles et modifiables à l’envi), viralité, la culture geek fait partie de leur identité. Et le choix de se regrouper sur un forum de jeux vidéo n’est peut-être pas anodin. En effet, depuis l’été 2014 naissent sur les forums de Reddit et de 4chan une série de polémiques baptisées « Gamergate ». Ses partisans ne cessent, depuis, de dénoncer la politisation des jeux vidéo. Selon eux, ils sont victimes de… propagande féministe sous l’œil complaisant des journalistes spécialisés.

Tous ces signes de ralliement développent un fort sentiment d’appartenance. Ce sont eux contre un monde extérieur fantasmé et complotiste. Si la fachosphère américaine et française dans une moindre mesure a adopté « Pepe the frog » comme symbole de ralliement, les internautes du forum s’identifient entre eux grâce à la figure de Risitas, un humoriste espagnol. Mieux se reconnaître pour se fédérer. « Ce qu’ils cherchent, c’est de la visibilité dans la société civile. Et leur succès est intrinsèquement lié à celui des réseaux sociaux. En organisant leurs raids, leur but est d’arriver rapidement en trending topic sur Twitter, de faire le buzz pour qu’à terme, les médias traditionnels puissent parler d’eux. »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *