IA contre Fakenews, it’s complicated – L’ADN

Extrait de l’article titré : « D’après les IA, les articles qui parlent de « fake news » sont souvent… des fake news » – L’ADN

Pour Tristan Mendès France, Maitre de conférences associé à l’université Paris Diderot et spécialiste des cultures numériques, ce genre d’outil risque aussi de posséder plusieurs angles morts. « Les algorithmes peuvent nous aider à identifier certains contenus bidon plus rapidement, explique-t-il. Mais il faut se rappeler qu’il n’y a pas de limite bien définie entre une fake news et un article factuel. Il s’agit plutôt d’un continuum sur lequel il faut placer un curseur. Une opinion politique ou une publicité peuvent être considérées comme des fake news. N’importe quel propos militant ou politique peut jouer avec la vérité. Si vous passez un article déclarant que la politique de Macron est un échec total, je ne suis pas sûr que l’algorithme puisse déterminer s’il s’agit d’une fake news ou non. »

Le grand public sera-t-il réceptif ?

Tristan Mendès France met aussi en avant le fait que certains sites comme Fdesouche ou Russia Today France arrivent à produire une certaine forme de propagande sans pour autant avoir recours à des fake news. « Ils sont généralement assez prudents sur ce plan-là indique ce spécialiste de la fachosphère. Ils ne vont pas mettre en avant de fausses informations, mais plutôt accumuler des articles factuels. Pris séparément, ces articles sont totalement vérifiables. Mais mis bout à bout, ils créent une sorte de réalité alternative fausse, mais indétectable par les algorithmes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.