Les algorithmes toxiques de la Fnac – Le Monde

Extrait de l’article.

Des livres complotistes proposés en premiers résultats quand on effectue des recherches sur le 11-Septembre ou le milliardaire George Soros ; des revues antisémites et des ouvrages négationnistes lorsqu’on tape certaines recherches contenant le mot « juif »… Le 2 septembre, le collectif Stop Hate Money publiait sur Twitter une liste de résultats très discutables obtenus via le moteur de recherche du site de la Fnac.

« Nous avons fait une batterie de tests avec des mots-clefs, en navigation privée », détaille Tristan Mendès-France, fondateur du collectif qui vise à « limiter les finances des promoteurs de haine en ligne ».

« Il ne s’agit pas d’interdire quoi que ce soit ; simplement de questionner la mise en avant faite par ces sites, et le fait que cela privilégie financièrement tel ou tel livre. Il y a un droit à la liberté d’expression, mais il n’y a pas un droit fondamental au maximum de visibilité. »

Difficile, en effet, d’imaginer que les magasins Fnac mettraient en avant dans leurs rayonnages physiques le livre du négationniste français Serge Thion, qui apparaît pourtant en premier résultat lorsque l’on recherche « vérité historique chambres à gaz » sur le site de la Fnac. Sollicité, le groupe n’a pas donné suite aux demandes d’entretien du Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.