Le pape du complotisme US Alex Jones après son bannissement de Facebook – Figaro

Tristan

Je dis quelques mots du pape du conspirationnisme américain Alex Jones après son bannissement de Facebook.

L’article est à lire ici.

Extraits :

«Sur le cas Alex Jones, j’estime que Facebook a tout de même été efficace. Le fait de supprimer les comptes Infowars sur la plateforme limite fortement la toxicité de la présence de cet individu en ligne» estime Tristan Mendès France, enseignant au CELSA spécialisé dans les nouveaux usages du numérique .

Selon lui, Alex Jones utilisait ses comptes Facebook «comme une machine à transférer une audience vers son propre site web et sa boutique en ligne. Leur suppression représente un manque à gagner économique non-négligeable pour lui et ses équipes». Évidemment, la modération chez Facebook n’est pas parfaite, trop «déclarative et pas assez transparente» selon lui, mais elle se révèle efficace dans certains cas. Le chercheur pointe un autre problème: «Une fois que les principaux vecteurs de haine sont coupés, ils réapparaissent de manière plus discrète mais surtout plus extrême notamment sur des réseaux parallèles comme Vkontact (équivalent de Facebook en Russie) ou Gab».