Les dangers des bulles informationnelles sur les réseaux sociaux – L’Orient le Jour

Tristan

J’étais interrogé par L’Orient le Jour sur l’écosystème des informations qui circulent sur les réseaux sociaux. L’article est ici.

Extrait.

« Il y a des clivages forts et une violence en ligne. On a l’impression que tout le monde fait la guerre à tout le monde en ligne et cette intuition est fondée. Elle est révélatrice de quelque chose. Il s’agit d’un symptôme qui peut avoir lieu dans un moment de l’histoire où il y a des crises nationales ou internationales », dit-il, tout en rappelant le rôle de Facebook dans la crise des Rohingyas. Pointée du doigt, la plate-forme avait été accusée il y a quelques mois d’avoir contribué à la propagation de discours de haine en Birmanie, à travers certains des comptes qu’elle abritait. « Certaines pages sur Facebook ont attisé des discours de haine envers les Rohingyas, simplement parce qu’elles faisaient de la propagande haineuse et que Facebook est une porte d’entrée vers l’internet en Birmanie », souligne M. Mendès France.