Plongée dans les groupes anti-masques – L’Express

Tristan

«  »Plus on s’approche de la date de décision d’un gouvernement de rendre obligatoire le masque, plus l’activité en ligne est forte. Le masque devient un étendard. Il y a un discours de défense des libertés, de la citoyenneté. Cela va crescendo : on a la critique de la gestion des masques, l’aspect technique, puis le masque est mortel, on va asservir la population… ce n’est pas très structuré, c’est un aréopage d’argumentaires, une complosphère assez informel », explique Tristan Mendès-France, maître de conférences associé à l’université Paris-Diderot, spécialisé en culture numérique, qui assure la présence de Conspiracy Watch sur le réseau Tik Tok. ….

Aucune étude n’a encore été menée sur ces groupes anti-masques. « Mais ce n’est pas un phénomène marqué par les plus jeunes, il est transgénérationnel », souligne Tristan Mendès-France. « Ce mouvement, polymorphe est poussé par des groupuscules, notamment ceux d’extrême droite qui essaient de capter l’audience. Il n’y a pas de tête absolue, mais des personnes émergent. » Comme le militant anti-masques Franck Renda, bénéficiant d’une forte audience (environ 32 000 abonnés). »

— À lire sur www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/antennes-5g-dans-les-masques-outil-de-torture-plongee-dans-les-groupes-anti-masques_2131261.amp.html